En réponse à “Votum Solvit”

En réponse à Votum Solvit  http://bansheearts.com/2012/12/votum-solvit/

Je suis ici pour vous dire que vous POUVEZ et que vous DEVRIEZ négociez avec la Morrigane. (…)si Elle veut quelque chose de vous, Elle l’aura d’une façon ou d’une autre. C’est exactement pour ça que vous DEVEZ négocier des termes qui soient sûrs pour vous et soutiennent vos besoins.

(…) Le mot [dévotion] vient du latin “votum”, un voeu. La dévotion, à la fois en tant que mot et que concept, trouve ses origines dans cet ancien entendement fondé sur la réciprocité, l’échange d’offrandes, les actes d’intimité qui établissent les liens de loyauté et de soutien mutuel entre les humains et les Dieux. Nous avons toujours fait des pactes avec les Dieux. N’ayez pas peur de poser vos conditions.

Je sais que cet article a été écrit avec La Morrigane comme point de mire principal mais l’auteur parle à plusieurs reprises de négocier avec « les Dieux » et non juste avec Elle. L’article était si censé que bien que je ne travaille pas moi-même avec La Morrigane, j’ai pris un moment pour considérer la question, voir si cela rejoignait mon expérience ou pourrait être un bon conseil à intégrer à ma pratique personnelle. Ça n’a pas été le cas. Pour moi la dévotion ne se limite pas à prêter un serment, c’est un acte d’amour. Je vois bien en quoi le concept de Souveraineté est pertinent ici… après tout, Isis est une reine aussi, mais je ne suis pas du genre à mettre un prix sur mon amour.

Je veux dire, l’idée ne me viendrait pas de le faire avec mon mari ou ma meilleure amie parce que sincèrement dire quelque chose du style « Tu peux compter sur moi MAIS SEULEMENT SI en échange je peux compter sur toi pour ci ou ça » me frappe comme étant plutôt incorrect. Alors clairement je ne vais pas le faire avec ma Déesse !

Oui je crois que la réciprocité est importante dans toute relation mais je crois aussi que ça marche mieux quand la confiance est implicite et que les actes sont faits de bon gré plutôt que par obligation contractuelle.

Je n’offre pas simplement mon amour à Isis, je mets ma confiance entre Ses mains. J’entends bien que travailler avec différentes divinités requiert différentes approches, et c’est pour ça que n’ayant pas d’expérience avec La Morrigane, je ne vais pas défier l’opinion de l’auteur de ce blog La concernant, juste pour le plaisir de débattre. Je voulais simplement apporter mon humble contribution en soulignant que bien que des négociations avec les Dieux puissent être bonnes, nécessaires ou préférables dans certains cas, je ne pense pas que cela devrait être donné comme conseil prêt-à-l’emploi pour toutes les situations et tous les Dieux ou Déesses. Ce qu’il « conviendra de faire » dépendra surtout de votre propre personnalité et du type de relation que vous cherchez à développer avec Eux.

~ Natacha BoginskY, le 2 avril 2013.

Advertisements

About Natacha BoginskY

I'm a French solitary practising pagan, for whom the term "headblind" quite fits. For my living, I teach English as a foreign language in a Junior High School. / Je suis une païenne pratiquant en solo, à qui le terme "headblind" (créé pour désigner des personnes n'ayant pas d'abilité ou de grande sensibilité psychique) correspond plutôt bien. Côté travail, je suis prof d'anglais dans un collège.
This entry was posted in Français, Spiritualité, Uncategorized and tagged , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to En réponse à “Votum Solvit”

  1. Et oui, mais justement, tout est dans le point de départ. 😉 L’auteur défend une approche souvent décriée, parce qu’elle est historique, et que beaucoup l’oublient. Mais surtout, elle explique la Morrigan (mais d’autres Dieux, surtout sombres) n’est pas une enfant de choeur, et qu’elle nous lamine un peu la tronche avec ses demandes…. c’est toujours énorme, pressant, etc. Et elle explique que dans ce genre de cas, on ne doit pas se laisser dominer “bêtement,” mais qu’il faut négocier les termes, comme un contrat.

    C’est loin de l’idée de “je veux quelque chose d’un dieu, alors je (“petition”) fais une offrande et une demande”, qui est assez superstitieuse.

    Et pour finir 😉 Je pense que l’idée de l’Amour est récente. Dans des milieux hostiles comme ceux des Anciens, je me suis déjà demandée s’il y avait de la place pour l’amour…. on voulait protection contre la guerre, la maladie, la mort… on aimait probablement les Dieux, mais ça n’était sûrement pas comme aujourd’hui. Ils étaient peut-être un peu incompris, c’était la transcendance, les forces dévastatrices de la nature… Ne serait-ce pas un luxe apporté par notre confort moderne que de pouvoir aimer d’abord ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s